L’Association professionnelle intersectorielle pour la mobilité électrique (APIME) a été créée par des sociétés industrielles et commerciales lors d’une Assemblée générale constitutive tenue le 30 janvier 2023 à Casablanca.

“Afin de préparer l’environnement marocain au développement rapide de la mobilité électrique, un certain nombre de sociétés industrielles et commerciales ont convenu, de former l’Association professionnelle intersectorielle pour la mobilité électrique (APIME), pour fédérer l’ensemble des opérateurs de l’économie marocaine concernés par cette thématique, d’élaborer et de défendre une attitude commune intersectorielle devant la problématique de la mobilité électrique”, indique un communiqué de l’Association.

L’APIME a pour ambition de constituer le moteur du développement de la mobilité électrique au Maroc, fait savoir la même source.

Un conseil d’administration composé de quatorze membres, dont le président de l’association Omar El Harti, a été élu, ajoute le communiqué, notant que parmi les membres fondateurs de cette association, figurent des fabricants et vendeurs d’équipements de recharge, des installateurs et des opérateurs de recharge, des fabricants et vendeurs de véhicules ainsi que des organismes de recherche et développement, de certification et de promotion de la mobilité électrique.

L’APIME a vocation à s’affilier à la Fédération Nationale de l’Electricité,de l’Electronique et des Energies Renouvelables (FENELEC). Les premiers axes de travaux de l’APIME vont être consacrés au dialogue avec les pouvoirs publics afin de compléter la normalisation des équipements de la mobilité électrique et examiner avec les organismes de distribution de l’électricité les cahiers des charges de branchement des installations de recharge.

Un autre objectif essentiel de l’APIME est de rédiger un contrat d’engagement qui constituera la feuille de route du secteur privé national à même de préparer notre pays à l’émergence attendue du véhicule électrique.

Avec MAP

Article précédentHydrogène vert : Une importante délégation marocaine en visite de travail en Belgique
Article suivantUne rencontre à l’UIR sur la participation des jeunes aux décisions climatiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici